visitez STAM

gand, ville occupée

Bezettestad 2
mainte nant

Si pendant la Première Guerre mondiale, Gand se trouvait éloignée du front, cela ne veut pas dire que la ville ne fut pas touchée par le conflit, bien au contraire. L'arrivée des troupes allemandes dans la ville, le 12 octobre 1914, donna le coup d'envoi de plus de quatre années d'occupation.

À Gand, placée sous administration militaire, les conditions de vie étaient particulièrement difficiles ; le contact avec le reste du pays avait quasiment été coupé. Le taux de chômage était massif parmi les Gantois et les vivres venaient de plus en plus à manquer. La vie quotidienne était dominée par les réquisitions et les contrôles constants, ainsi que par une censure implacable. Les moments les plus noirs furent la déportation de 12 000 ouvriers et l'exécution de 52 civils.

Cet été, le STAM retrace ce récit au travers d'une exposition de photos en plein air, dans les jardins devant le bâtiment.

Des photos réalisées par l'occupant pendant la guerre et appartenant à la collection de l'IRPA (Institut royal du Patrimoine artistique) sont associées à des textes et à un matériel iconographique issu des Archives municipales gantoises. Elles démontrent que les photos en disent souvent plus long qu'on ne le croirait à première vue, mais qu'elles peuvent aussi offrir une image faussée de la réalité quotidienne.