STA'M

le musée du crime

Daghistorisch Onderzoek

La police judiciaire de Gand conserve depuis les années 1930 une collection très particulière composée de photos, d'objets et de dossiers illustrant comment certains crimes ont été résolus. Au fil des années, cette collection est devenue un Musée du crime, uniquement accessible aux policiers en formation ou sur invitation. À partir d'exemples-types de pratiques policières, les enquêteurs y ont été entraînés à rechercher les détails, traces et indices pertinents permettant de résoudre des crimes tels que l'empoisonnement, le faux-monnayage et le perçage de coffres-forts.

Le STAM agence ce matériel pour le rendre accessible à tous dans une exposition. Plusieurs techniques d'enquête ayant servi à résoudre des crimes sont présentées, dont le repérage d'indices, les examens balistiques, l'audition de témoins et les reconstitutions, ainsi que l'intervention des médecins légistes et autres experts. Ces techniques, illustrées de pièces à conviction d'origine, vous guident à travers l'exposition. Des affaires de meurtre et de vol connus et moins connus de la région de Gand y sont abordées. Cette collection hors du commun s'adresse à l'enquêteur qui sommeille en vous.

Dans Le Musée du crime vous découvrez aussi comment a été créée la police judiciaire gantoise et comment elle présentait elle-même sa « collection criminelle ». Les jeux de hasard et photos « immorales » du dépôt de biens interdits confisqués démontrent combien notre regard sur le crime est déterminé par l'époque.


partenaires

  • Radio2 Red Rgb
  • Logo Nb Nieuwsblad 300