STA'M

acquisitions

La collection du STAM a récemment été complétée d'un portrait de petites dimensions, mais intéressant, représentant une dame de l'aristocratie gantoise et datant du début du XIXe siècle. Pour diverses raisons, ce portrait de madame de Ghellinck de Walle est un beau complément à notre collection de portraits.

Fille du comte della Faille d’Assenede et veuve d'André de Ghellinck de Walle, Angélique della Faille (1758-1827) était apparentée à plusieurs familles gantoises éminentes. Tant son frère aîné, Joseph della Faille, que le fils et le petit-fils de sa sœur Sabine, Constantin et Charles de Kerchove, occupèrent pendant quelque temps la fonction de bourgmestre de Gand.

Le portrait est une œuvre du peintre célèbre Joseph Paelinck (1781-1839), dont nous possédions déjà un portrait du bourgmestre Van Crombrugghe. L'artiste a rendu les vêtements de la dame avec une grande précision, ce qui donne une bonne idée de la mode de l'époque et relie l'œuvre à notre collection de costumes.

La dame est représentée assise sur un banc au jardin, avec à l'arrière-plan l'actuel centre de services de Wondelgem, à l'époque la résidence d'été de la famille de Ghellinck, rénovée vers 1800 par le mari d'Angélique. Le château resta ensuite dans la famille, jusqu'à son acquisition par la commune de Wondelgem dans les années 1960.

Le portrait a probablement été exposé une dernière fois en 1938 lors de l'« Exposition du portrait gantois ». Cette manifestation comprenait encore d'autres portraits ayant intégré notre collection, dont ceux du comte J.B. d'Hane de Steenhuyse (cousin issu de germain d'Angélique della Faille), de Lieven De Bast et d'Adolphe Neyt.

Le tableau subira prochainement un traitement de conservation, qui permettra d'enlever la couche de vernis jauni.

  • période 
  • auteur 
  • matière